La Trame Étoilée

La machine à souhaits 3.0, c’est nous !

Fort bien, nous ferons donc sans les algorithmes !

Sur de petits ensembles, nous pouvons d’ailleurs personnellement faire de nous-mêmes des machines à souhaits très performantes et qui produisent naturellement, les unes pour les autres, le carburant qui leur est nécessaire — c’est-à-dire nos souhaits, ce qui nous anime.

Et s’il suffisait d’une toute petite lettre-initiative virale (ci-dessous) à envoyer à son réseau significatif pour que tout refleurisse à nouveau ?

Une inspiration . . . — Peut-être que ça va marcher ???


Objet : Souhaites-tu participer à un mouvement d’entraide affinitaire et complètement décentralisé ?

La Trame Étoilée

et ses

Carnets de reconnaissance

Salut !

Si je t’envoie ceci, c’est dans le souhait d’optimiser l’intelligence collective et la bienveillance dans mon réseau et, par propagation, dans les réseaux d’autres personnes de bonne volonté, réseaux étoilés où peut se tisser, en les connectant — ou simplement en explorant leurs sentiers —, un monde qui nous ressemble.

Il ne s’agit nullement ici de devenir des rouages dans une machine plus grande. (Il n’y a pas de telle machine, ou bien alors — c’est l’univers lui-même !)  Ici, il n’y a que nous, petites personnes qui poursuivons nos rêves — et qui, dans la bienveillance et l’attention, aidons les gens de notre entourage à poursuivre les leurs. Il n’y a que nous qui tissons, ensemble et séparément, un monde divers et uni. Bien à nos souhaits.

La réponse habituelle passe par le collectif : constituer une équipe, faire un wiki, ou encore une base de donnée où recueillir les souhaits, un vaste réservoir de souhaits !  Il existe déjà, entre autres groupes d’échange, de nombreux groupes JEU (jardin d’échange universel) et des SELs (systèmes d’échange locaux) un peu partout qui centralisent les souhaits locaux sur des sites web et qui organisent des rencontres locales d’échange. Il existe également déjà des pages de ce genre un peu partout sur les médias sociaux.

Ce qui est très bien !  Découvrir ses voisins, ses concitoyens, ainsi que les ressources locales, c’est essentiel pour le B-A-BA du vivre ensemble. S’il n’y a pas de tels cercles locaux ou affinitaires dans ton environnement, je t’encourage à en manifester. Un simple cercle de parole où chacun chacune a un temps de parole pour exposer aux autres ses besoins et ses offres, ses intérêts et ses projets (qui ont eux aussi leurs besoins et leurs offres) — ça peut faire une belle différence !

Le but de la présente approche est de venir compléter les pratiques essentiellement communautaires par des pratiques individuelles (et co-individuelles, comme les cercles de parole) qui, additionnées et multipliées ensemble, peuvent dépasser n’importe quel modèle pré-établi, dans un mouvement grandissant d’autonomie émergente.

Je te propose ici une pratique qui a le potentiel de créer un système économique simple reposant entièrement entre nos mains. Il s’agit d’abord d’envoyer une lettre similaire à celle-ci dans ton réseau significatif en l’accompagnant, toi aussi, de tes volios, c’est-à-dire de tes listes de souhaits (une liste personnelle, et une pour chacun de tes projets).

(Note : Il vaut mieux, pour ces volios, utiliser un format universel, tel .txt ou .rtf afin d’en assurer la lisibilité sur tous les éditeurs de texte.)

Je te prie d’ailleurs de bien vouloir conserver mes volios (ci-joints) avec ceux des autres participants dans un dossier dédié. (Rappelle-toi qu’on peut souhaiter offrir autant que partager ou recevoir !)

Alternativement, tu peux faire comme moi et mettre tes souhaits sur une page web. Plusieurs plateformes permettent de le faire sans frais. Les médias sociaux peuvent aussi servir de plateforme. Suggestions : utiliser les mots-clics (hashtags) #latrameetoilee ou #thefabricofwishes si désiré.

*

Apparier les souhaits pour mettre des gens en contact, nous le faisons déjà tous plus ou moins « Ah !, je connais quelqu’un que tu aurais intérêt à rencontrer ! » — mais combien d’occasions d’entraide et d’échange sont perdues, négligées, par simple défaut de communication ? — Et qu’adviendrait-il donc si nous commencions à prendre la communication, le réseautage et nos rêves eux-mêmes quelque peu au sérieux ?

Idées de sortes de souhaits

Besoins (de toute nature : sociale, psychologique, physique . . .), désirs (profonds ou superficiels, affectifs ou matériels), offres (de biens, de services, de talents, d’expertise, de matériaux, de temps, d’aide, d’espace, de transport . . .), échanges (en argent, HOPs, troc . . .), dons, partages (d’expériences, d’intérêts, de connaissances . . .), prêts et emprunts (d’outils, de livres . . .), projets (descriptions, personnels, collectifs, trouver des partenaires . . .), activités (sportives, littéraires, ludiques, danse . . .), circuits, voyages (recommandations, itinéraire, régularité, capacité de transporter, recherche de moyens de transport), localisation (coordonnées, rayon d’action), horaire, disponibilités (pour quelles activités spécifiques ou quels types d’activité : physique, intellectuelle . . .), langues (parlées, écrites, capacité de traduire).

*

Si la pratique se répand — et pourquoi ne se répandrait-elle pas ? —, les listes de souhaits de nos amis — et celles des amis de nos amis — pleuvront dans nos boîtes courrielles et nous serons ainsi mieux que jamais en mesure de nous entraider et de réseauter efficacement. Évidemment, il faut y mettre un peu d’attention et d’efforts mémoriels. Libre à nous de créer ou d’utiliser des bases de données et des outils de recherche, mais le but de cette lettre est avant tout que l’information circule et que nous en prenions acte.

Et pourquoi ne pas imprimer ces listes de souhaits pour les conserver dans des cartables de volios, des « bottins de souhaits » — qu’il pourra être très pratique d’avoir sous la main, entre autres dans les occasions sociales ?

*

Je te partage également un outil qui permet de fluidifier les échanges et de faciliter le démarrage d’entreprises : le Carnet de reconnaissance.  Tu peux en télécharger les pages ici (https://latramice.net/2020/08/les-carnets-de-reconnaissance), puis les découper, les imprimer, les plier et les brocher — ou encore en acheter tout faits ici, sur LaTramice.net¹ . 

  1. Journal en ligne fondé par l’initiateur de la présente lettre et voué à l’avènement d’une ère communicationnelle digne de ce nom !

Ces carnets sont conçus pour y tenir une comptabilité décentralisée permettant de s’informer sur son équilibre « donner-recevoir » au sein de la collectivité, et ainsi de remplacer avantageusement la monnaie.

Le fait que ce moyen d’échange soit associé à La Trame Étoilée, un réseau de réseaux de gens significatifs, le fait qu’il soit transparent et donc contre-vérifiable par les pairs, le fait qu’il soit un outil individuel et objectif qui ne dépend pas d’un organisme central ou de taux de change, cela contribue à sa fiabilité et donc à la confiance qu’on aura en lui ; deux ingrédients essentiels en matière de transaction. La valeur d’une devise repose essentiellement sur le fait qu’elle soit reconnue.

L’argent devrait être un simple instrument de mesure
et sa rareté est un non-sens créé artificiellement.
Il serait ab­surde de manquer de centimètres
pour faire toutes les mesures que nous voulons faire
au courant de la jour­née, n’est-ce pas ?

On peut tenir un carnet pour soi et pour chacun de ses projets (potentiellement un carnet collectif). Tous les détails sur la page des carnets mentionnée ci-haut.

*

L’idée est de venir compléter les systèmes centralisés (tels le JEU — https://jardindechangeuniversel.wordpress.com ; renseigne-toi s’il y a un groupe JEU dans ta localité !) en invitant les individus à être, chacun chacune, à petite échelle, également, un tel centre pour les personnes de leurs réseaux.

Un collectivisme par trop exclusif érodera l’individualité ou entrera en opposition avec elle — de même, à l’inverse, un individualisme complètement déconnecté de la société où il vit érodera cette dernière. 

Mais un juste équilibre entre ces aspects essentiels de la vie humaine est peut-être atteignable par une sorte de judo d’autonomisation universelle empreinte de spécialisation organique qui viendrait assumer localement différentes fonctions au sein de la trame étoilée de nos désirs (tenue de cartable, de base de données, de babillard, de local, de cercle de parole, de boîte à souhaits ; gentille extirpation de souhaits auprès de ses amis, distribution de cette lettre sous forme de dépliant ; circuit, entreposage, transport, talents, outils, etc.) qui, organiquement, créeront un grand corps d’entraide entre les êtres, une danse plus qu’un corps, un jam plus qu’un orchestre, une ouverture et un partage plus qu’un collectif.

Qu’est-ce que ça nous coûte d’essayer ?

*

Outre les frais de télécommunications, d’impression et peut-être l’achat de carnets de reconnaissance ou d’un cartable pour nos bottins de souhaits, l’encre de nos stylos . . . (!) — cette solution est entièrement gratuite !

Mais songe à la richesse
qu’elle peut révéler et mettre en action
dans nos multiples interactions,
à petites et plus grandes échelles !

Nous avons aujourd’hui plus que jamais besoin de nous organiser efficacement pour construire et tisser ensemble ce monde convivial et multicolore que nous désirons. C’est pas si compliqué, au fond.

Il suffit de nous communiquer intelligemment ce qui compte.

Et si on s’y mettait ?

Frédo²

réf.: https://latramice.net/2021/09/la-trame-etoilee

2. Ton nom ici.

 


~ Mes volios ~


VOLIO – Fred Lemire.rtf

INFOS :

nom // name : Fred Mir // Frédéric Lemire // Fred Lemire // Frédo

email // courriel : fredofromstart@gmail.com

langues // languages : français, English

alimentation // diet : végétalienne // vegan

code postal // postal code : H2W 2M4

rayon d’action // range : 3 km

 

OFFRES // OFFERS :

dessin // illustration // drawing (https://www.facebook.com/media/set/?set=a.4793975637&type=3)

illustrer un texte sérieux avec des illustrations humoristiques // funny illustrations

révision de texte en français // spell checking in French

traduction de l’anglais au français // translation from English to French

enseigner le français // to teach French

inventer des jeux de mots, des acronymes // to invent wordplays, acronyms

 

DEMANDES // DEMANDS :

des pantoufles tricotées // knitted slippers

recevoir des massages // to receive massages

participer à des ateliers d’expérimentations énergétiques // to participate in energetic experimenta­tion workshops

a device that records everything and stores sound bites in files on demand // un dispositif qui enregistre tout et qui, sur demande, store des extraits sonores dans des fichiers

pantalons de corduroi, taille 31-32

aimerais connaître des itinéraires bucoliques au Québec

 

INTÉRÊTS // INTERESTS :

rassemblements de la famille Arc-en-ciel // Rainbow Ga­therings

débats philosophiques // philosophical debates

programming // programmation

trouver des gens avec qui jouer au go // to find people with whom to play go

trouver partenaire(s) dans la conception et la réalisation de bé­dés, cartoon strips, mèmes // to find partner(s) for thin­king up and realizing comic books, cartoon strips, memes

 


VOLIO – La Tramice, journal de l’ère communicationnelle.rtf

Offres :

La Tramice, journal de l’ère communicationnelle, se veut une plateforme conviviale où tenir une conversation constructive sur les rôles que la com­munication peut et doit jouer dans notre monde en transition.

Demandes :

Des articles !  Évidemment, la communication doit être à l’hon­neur dans chaque article ou autre contenu, lesquels doivent être signés (pseudonymes acceptés) et avoir un titre. — Tous les détails ici.

Le journal cherche aussi à agrandir son équipe.


VOLIO – Journal de bord d’un poète-ingénieur.rtf

Mon recueil, un méli-mélo (essais, pensées, humour, philosophie, petites histoires) dessinant en mosaïque la vision que je porte, depuis un quart de siècle, d’une ère communicationnelle digne de ce nom, est intégralement disponible en ligne : 

La machine à souhaits

journal de bord d’un poète-ingénieur

(https://latramice.net/2019/05/la-machine-a-souhaits-journal-de-bord)

Une version imprimée peut être commandée.

Je suis disponible pour présenter mon livre à des groupes qui m’en font la demande. Si en plus vous me promettez de le laisser dans le local étudiant de votre département (ou de celui d’un de vos camarades), je vous donne un exemplaire gratuit.

Invitez-moi ! — Fred.Lemire@LaTramice.net

 


VOLIO – Le jeu des idées.rtf

Je suis à inventer un jeu pour visualiser les conversations.

Besoins :

dessus de table rond (1 mètre de diamètre ou plus) en mélamine noire

jetons blancs en plastique d’un pouce de diamètre (max 3 cm)

antennes de postes radio rétractables

coquilles Kinder (le petit « œuf » jaune en plastique)

 

Offres :

aide visuelle au brainstorming (seul.e ou en groupe)

une occasion en or de . . .

« mettre toutes les idées sur la table »

donner aux idées et à leur interrelations toute l’attention qu’elles méritent

socialiser autour de choses qui nous intéressent

sentir toute la puissance et la jouissance des notations à la craie

littéralement faire table rase à l’occasion

voir ensemble, se comprendre mieux

 


VOLIO – Communauté.rtf

Voici ce que je souhaite trouver dans ma communauté :

de l’air pur, de l’humour, de la philosophie // clean air, humor, philosophy

des cercles de paroles réguliers // regular talking circles

des repas en commun // common meals

si en ville (Montréal) :

une rue tranquille et boisée au nord ou à l’est du Mont-Royal, c’est-à-dire : Plateau, Mile-End, Ro­semont, Petite-Patrie, Outremont

si en campagne :

de la forêt à proximité, des arbres, des ruisseaux, un feu de camp, des étoiles, si possible un étang, un lac, des vallons et des collines, une gare de chemin-de-fer menant à la ville // forest nearby, trees, brooks, a campfire, stars, a pond if possible, a lake, valleys and hills, a train station leading to the City

une belle cour arrière avec jardin et dans le jardin, une fontaine et un bassin // a beautiful backyard with a gar­den, and in the garden, a fountain and a little pond

une table d’écriture située sous les frondaisons de grands arbres // a writing table located under the canopy of tall trees

des amis, de bonnes conversations, de bons livres // friends, good conversations, good books

de la permaculture // permaculture

beaucoup de place pour l’art et la contemplation // much room for art and contemplation

de l’artisanat // craft

un grand calme propice à l’écriture // a great calm fit for writing

une pièce de vie et de création multi-fonction : biblio­thèque, coussins, instruments de musique, table à dessin, espace pour danser, faire du yoga, etc. // a creative and multi-function living-room

une épicerie et une bibliothèque à proximité // a grocery store and a library nearby

 


VOLIO – Pavillon d’écriture.rtf

Je désire me construire un petit pavillon vitré transportable avec beaucoup d’espace de bureau. L’idée est qu’il entre tout juste dans une remorque standard lorsque vient le temps de le transporter. La base sera donc rectangulaire, mais le haut sera en hexagone et débordera sur les côtés. J’aimerais que le toit ait un style pagode, mais qu’il soit vitré lui aussi. Chaque fenêtre pourra être bloquée par un panneau isolant noir d’un côté et argenté de l’autre. Les panneaux seront mis côté réfléchissant vers l’intérieur lorsqu’on voudra conserver la chaleur et vers l’extérieur lorsque c’est du soleil qu’on voudra se prémunir. Ces panneaux pourront être rangés dans des soutes amovibles de chaque côté du rectangle de la base, dans le prolongement des murs arrangés en hexagone. J’aimerais que le pavillon soit suffisamment léger pour pouvoir être soulevé par deux personnes (pour la même raison, il faudra pouvoir l’ancrer dans le sol pour l’armer contre le vent).

Besoins :

astrofoil, grosse toile, mate­las de mousse, aide pour la construction, outils

astrofoil, coarse canvas, foam mattress, help for construction, tools

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 3 =